Background le-domaine-immobilier.fr

Loi Pinel : comment calculer l’avantage fiscal ?

Tous les investissements locatifs effectués entre septembre 2014 et décembre 2017, réalisés dans une zone éligible du territoire, ouvrent droit à la réduction d’impôt promise par la loi Pinel. Ce dispositif de défiscalisation immobilière prévoit en effet un avantage fiscal pour récompenser les investisseurs qui participent à la lutte contre la crise du logement. Mais à quelle économie d’impôt pouvez-vous vous attendre ?

Montant de l’économie

La-loipinel

Les taux de réduction d’impôt sont fonction d’une part du prix de revient de votre logement, d’autre part de la durée locative pour laquelle vous vous engagez. Sur 6 ans, vous pourrez obtenir 12 % de votre investissement de départ sous forme de réduction d’impôt. Le taux est de 18 % pour 9 ans de location et de 21 % pour 12 ans.

Le calcul fiscal s’effectue par ailleurs selon un double plafond. Vous pouvez acheter deux logements maximum par an dans une limite de 300 000 € et d’un mètre carré fixé à 5 500 €. Ainsi, vous pourrez économiser jusqu’à 63 000 €, soit 21 % de 300 000 €, somme qui sera répartie sur les 12 ans de l’engagement locatif.

A retenir que, dans votre feuille d’imposition, le dispositif Pinel fait figure de niche fiscale. Or, ces avantages fiscaux sont plafonnés à 10 000 € par an. Si vous bénéficiez d’autres niches, pensez à calculer ce qu’elles représentent dans vos revenus pour bénéficier à 100 % de votre avantage en loi Pinel.

N’oubliez pas également que, au moment de votre première déclaration d’impôt, vous devrez préciser quelle durée locative vous avez choisie, entre 6 et 9 ans. Vous aurez le droit de reconduire votre dispositif d’une fois trois ans pour atteindre l’engagement maximal de 12 ans. N’hésitez pas à vous faire conseiller par des experts en fiscalité et en immobilier.